La visio-interprétation

 

Interprete en situation de visio-interprétation

L'interprétation à distance - appelée également visio-interprétation - propose, pour des besoins précis et définis à une situation précise, un service complémentaire à l'interprète en présentiel sans remplacer ce dernier.

 

 

 

 

 

 

Les conditions d'exercice

Les conditions qui cadrent l’interprétation à distance sont les suivantes :

  • technologiques : afin de pouvoir interpréter correctement, une image et d’un son de haute qualité sont nécessaires. Un très bon débit internet est requis pour travailler confortablement,
  • humaines : travailler à distance demande une plus grande concentration (son transmis par un vecteur informatique, image en deux dimensions, travail face à un écran, non accès aux signaux non verbaux, … ) qui entraine donc une fatigabilité accrue et cela nécessite donc une vigilance particulière.

 

Les recommandations de l'AFILS :

  • limiter la durée des interventions dans le cadre d’une réunion ou d’un entretien. Maximum conseillé : 1 heure,
  • limiter le nombre de participants à 3 ou 4 personnes (personnes sourdes comprises),
  • une préparation est indispensable : vocabulaire et termes techniques spécifiques, enjeu, objectif, contexte, etc…,
  • une présentation de chaque participant (nom et fonction),
  • désignation d’une personne qui gère les prises de parole,
  • des interprètes diplômés, soumis au code de déontologie des interprètes, sont la garantie du professionnalisme, de la compétence et du respect de la confidentialité des échanges.

La visio-interprétation doit être un choix réfléchi et ne pas être imposée à quiconque.